Alexine Quinn

Comme ci-dessus ainsi en-dessous : du céleste jusqu’à ton sexe

Comme ci-dessus ainsi en-dessous :

du céleste jusqu’à ton sexe

Je n’ai pas l’intention de te donner un cours express sur l’art d’être énergétiquement pénétrée par un chérubin ni de te persuader de la sacrosainte conception angélique. Si j’évoque ton essence sexuelle en annexe au divin, c’est pour illustrer le principe de correspondance. Un pilier en sous-trame des magies élémentaire et érotique.

« Quod est inferius est sicut quod est superius, et quod est superius est sicut quod est inferius, ad perpetranda miracula rei unius.»

­« Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour accomplir les miracles d’une seule chose. »

Tabula Smaragdina / Table d’Émeraude, Hermès Trismégiste

Le principe de correspondance

La citation émane des textes fondamentaux de la tradition hermétique et raconte l’un des sept grands principes : celui de la correspondance, voulant que tout ce qui existe s’harmonise et tienne la même valeur sur les différents plans.

Le « en haut » fait référence aux plans spirituels, invisibles, célestes ou astraux, et le « en bas » au monde charnel, terrestre et matériel (yum!) . Rien à voir avec le paradis du dieu blanc et l’abysse de l’autre déchu. C’est surtout une citation marquante qui raconte une loi universelle qui se reflète dans chaque être et chaque chose. Le tout, l’univers, le macrocosme est le reflet et est reflété dans l’individuel, le microcosme.

En prendre conscience ouvre la voie à une force d’influence décuplée.

Macro qui, micro quoi?

Ça peut sembler intangible comme concept, alors vulgarisons :

Les réseaux sociaux en sont un bon exemple.

De manière globale, les réseaux sociaux sont un miroir de notre société. Ils font le récit des comportements humains, racontant nos pensées les plus évidentes comme celles qu’on voudrait dissimuler. Ils sont révélés à travers les posts, les story, les citations de psycho-pop et les photos parfaitement mises en scène. Ils réfléchissent la réalité de nos vies – nos espoirs, nos peurs, et nos larmes – en une version universelle de ce qui était autrefois individuel (micro devient macro).

L’algorithme nous fait le cadeau du voyeurisme sur l’expérience des autres en recommandant du contenu basé sur nos réactions, nos actions, et quelques prédictions obscures. Ce qui était apprécié, craint ou idolâtré par un seul individu se cumule exponentiellement et devient une tendance, qui finit par s’insinuer dans nos vies personnelles, affectant nos choix, nos pratiques et même (tristement) nos pensées.

On passe du micro au macro et du macro au micro, dans un mouvement continu et infini.

What goes around, goes around, goes around Comes all the way back around

La musique aussi illustre bien le concept.

Si tu m’avais dit jeune ado qu’un jour on partagerait anonymement et mondialement des playlists au lieu de se passer des étuis à CD magagnées d’un coffre à gant à un autre, je ne t’aurais pas cru. Mais c’est devenu une réalité, par ce même principe de correspondance.


Les plateformes de streaming, style Spotify ont fait passer le micro au macro et le macro au micro dans ce même mouvement continu et quasi infini. Ce que tu choisis d’écouter solo de ton côté témoigne de tes goûts uniques et du même coup, contribue aux tendances musicales mondiales.


De là, si tu aimes d’amour un artiste sous-estimé, grâce à l’algorithme, ta passion peut le propulser aux oreilles de la masse en l’ajoutant à des listes collaboratives par exemple. Ta préférence perso et microcosmique affecte le macrocosme en influençant les espaces d’écoute collectifs, les décisions de programmation des DJs, les festivals, et même par extension les orientations de carrière des artistes. Inversement, les sons populaires au niveau macro peuvent te séduire même si tu n’auras pas écouté cela d’emblée et influencer ta bibliothèque personnelle.


De là, la musique devient un dialogue en écho entre le solo et le collectif.
D’une part comme de l’autre, on alimente tout en étant alimenté.

Tu pourrais faire le même parallèle avec la porno commerciale.

Je vais laisser faire les détails graphiques, mais je pense qu’on se comprend.

Bref, la correspondance est un phénomène fascinant : une clé d’influence à ne pas sous-estimer.

Alors, revenons à ton précieux sexe.

La magie sexuelle et la correspondance

En magie sexuelle, tu peux évidemment considérer ton sexe et ton corps comme en-dessous et ton environnement immédiat et projeté comme étant le ci-dessus de l’expression comme ci-dessus ainsi en-dessous.

Ce que tu vis, ressens, crées, expérimentes, exprime dans le charnel peut se refléter et s’activer dans le macrocosme pour toi. C’est le genre de truc qui se vit plus que qui s’écrit, mais je vais tout de même essayer de t’expliquer en mots.

En prenant conscience de l’équipollence qui relie ton corps charnel à l’univers, chaque sensation, chaque souffle, chaque mouvement, chaque plaisir devient une invocation, une communication de résonance avec le cosmos. Lorsque tu te connectes profondément à ton propre corps, à tes sensations, tu t’alignes avec le « en bas ». Simultanément, en élevant ton esprit, en te connectant aux plans invisibles, tu touches le « en haut ». Et cette union-là vient créer un écho d’influence dans lequel le plaisir ressenti et l’intention émise se répercutent à travers les différentes dimensions.

De ton sexe jusqu’au céleste

Le macrocosme nourrit le microcosme et vice versa, dans un cycle infini d’énergie, d’influence et de transformation.

L’application de la loi de la correspondance en magie sexuelle peut te permettre de ressentir très concrètement une émotion ou une sensation qui n’est pas encore réelle et charnelle pour toi via le macro, comme t’offrir l’opportunité de porter ton intention au plus grand pour qu’elle influence ensuite ton immédiat.

Par exemple :
Disons que le sentiment de plénitude ne t’est pas familier et que tu souhaites explorer la sensation pour ensuite la matérialiser dans ta réalité. Dans un rituel conséquent de magie sexuelle, tu peux percevoir et ressentir la plénitude avec une telle vérité et une telle justesse que chaque cellule de ton corps et chaque synapse de ton cerveau reçoit et croit. Dans cet espace, tu deviens la plénitude. En la reconnaissant ainsi, il est beaucoup plus facile de t’y calibrer au quotidien et ainsi magnétiser la sensation avec facilité. Idem avec la richesse par exemple et la sensation d’abondance.

Act as if – En magie sexuelle, il n’est pas question d’agir comme si cela était vrai – mais de ressentir avec justesse et d’influencer l’attraction de cette vérité.

C’est aussi l’application de ce principe qui rend l’énergie sexuelle quasi éternelle vs la perception de manque qu’on peut avoir de la damnée libido. Il suffit de s’y connecter pour la retrouver en soi et autour de soi.

Un concept à la fois simple et complexe.

Plus tu vas intégrer le principe de correspondance et plus tes rituels de magie sexuelle seront influents et réussis.

Bonne expérimentation!

ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.